architrave

architrave

architrave [ arʃitrav ] n. f.
• 1531; adj. arquitrave 1528; it. architrave « maîtresse poutre », lat. trabs, trabis « poutre »
1Archit. Partie inférieure de l'entablement qui porte directement sur le chapiteau de colonnes. épistyle, linteau. « Deux longs portiques, dont les architraves reposaient sur des piliers trapus » (Flaubert). Corniche à architrave ( adj. ARCHITRAVÉ, ÉE ).
2Mar. Poutre soutenant certaines parties du navire.

architrave nom féminin (italien architrave, du latin trabs, trabis, poutre) Partie inférieure de l'entablement, linteau ou plate-bande reposant directement sur les supports (colonnes, etc.). Grosse traverse de bois. En menuiserie, corniche moulurée.

architrave
n. f. ARCHI Partie inférieure de l'entablement reposant directement sur les chapiteaux des colonnes.

⇒ARCHITRAVE, subst. fém.
A.— ARCHIT. Partie inférieure de l'entablement qui porte directement sur les chapiteaux des colonnes ou des pilastres :
1. Si dans quelques cas particuliers, pendant le moyen-âge, des plates-bandes sont posées d'une colonne à l'autre, on doit plutôt les regarder comme des linteaux que comme des architraves, car l'architrave demande, pour conserver son nom, la superposition de la frise et de la corniche. En effet, architrave signifie proprement maîtresse poutre, et dans l'entablement antique c'est elle qui porte les autres membres de l'entablement. C'est à l'époque de la Renaissance que l'on retrouve l'architrave employée avec les ordres antiques (...).
VIOLLET, 1875.
2. Les cent trente-huit colonnes des deux étages, toutes jumelées, avec une seule architrave par couple, ont des chapiteaux à la byzantine, tous différents, ce qui est assez commun, mais travaillés comme des orfèvreries, selon les lois subtiles de l'imagination et de la fantaisie : ...
T'SERSTEVENS, L'Itinéraire espagnol, 1963, p. 236.
MENUIS., TECHNOL. ,,Partie unie, en contre-bas d'une corniche, et terminée par une moulure quelconque`` (Lar. 19e); ,,groupe de moulures entourant une porte ou un châssis`` (Forest. 1946).
B.— P. ext. Maîtresse poutre sur laquelle reposent certaines parties d'un navire.
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 écrit architrâve.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1528 emploi adj. archit. chapiteau architrave (Comptes des bâtiments du roi, p.p. L. de Laborde, I, 33, cité par P. Barbier ds Mélanges Haust, Liège, Vaillant-Carmanne [1939] p. 39 d'apr. A. Goosse ds Fr. mod. [1953] t. 21, p. 220 : Pilliers carrez enrichis de candélabres et garnis de basse, chapiteau arquitrave); 1531 subst. « partie inférieure et principale d'un entablement qui repose sur les chapiteaux des colonnes » (Répar. de l'ab. de S. Den., A.N. LL 1302 ds GDF. Compl. : Arquitrave); av. 1570 architrave (DELORME, Archit., V, 8, ibid.); 2. 1732 mar. (RICH.).
1 empr. à l'ital. architrave « id. » (SAR. p. 19; WIND, p. 120; SAIN. Lang. Rabelais, p. 60) attesté dep. 2e moitié XVe-début XVIe s. (LÉONARD DE VINCI [1452-1519] Scritti scelti, Brizio [Turin, 1952], 473 ds BATT.). L'ital. architrave est lui-même composé de archi- (archi-) et de trave < lat. trabs, trabis (travée); 2 ext. de sens de 1.
STAT. — Fréq. abs. littér. :54.
BBG. — Archéol. chrét. 1924. — BACH.-DEZ. 1882. — BARB.-CAD. 1963. — BOUILLET 1859. — CAGNON (M.), SMITH (S.). Le Vocab. de l'archit. en France de 1500 à 1550. Cah. Lexicol. 1971, n° 18, p. 99. — CHABAT 1881. — CHESN. 1857. — JOSSIER 1881. — LAVEDAN 1964. — MARCEL 1938. — NOËL 1968. — PERRAUD 1963. — POPE 1961 [1952], § 57. — SAR. 1920, p. 19. — VIOLLET 1875. — WILL. 1831.

architrave [aʀʃitʀav] n. f.
ÉTYM. 1528, arquitrave, adj.; sens 1., 1531; ital. architrave « maîtresse poutre », du grec arkhi- (→ Archi-), et lat. trabes « poutre ».
1 Archit. Partie inférieure de l'entablement qui porte directement sur la tablette ( Tailloir) des chapiteaux de colonnes. Épistyle, linteau. || Les plates-bandes d'une architrave.
1 Au-dessus des têtes des chapiteaux des colonnes, il y aura un (sic) architrave, frise et corniche, qui régnera autour du dit cabinet.
Palissy, in Littré.
2 Le temple est tout de marbre : c'est un parfait péristyle; les colonnes sont d'une grosseur et d'une hauteur qui rendent cet édifice très majestueux; au-dessus de l'architrave et de la frise sont, à chaque face, de grands frontons où l'on voit en bas-reliefs toutes les plus agréables aventures de la déesse.
Fénelon, Télémaque, IV.
3 Deux longs portiques, dont les architraves reposaient sur des piliers trapus, flanquaient une tour quadrangulaire, ornée à sa plate-forme par un croissant de lune.
Flaubert, Salammbô, V.
2 (1732). Mar. Poutre soutenant certaines parties (du navire).
DÉR. Architravé.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Поможем написать реферат

Regardez d'autres dictionnaires:

  • architravé — architrave [ arʃitrav ] n. f. • 1531; adj. arquitrave 1528; it. architrave « maîtresse poutre », lat. trabs, trabis « poutre » 1 ♦ Archit. Partie inférieure de l entablement qui porte directement sur le chapiteau de colonnes. ⇒ épistyle, linteau …   Encyclopédie Universelle

  • Architrave — Ar chi*trave, n. [F. architrave, fr. It. architrave; pref. archi + trave beam, L. trabs.] (Arch.) (a) The lower division of an entablature, or that part which rests immediately on the column, esp. in classical architecture. See {Column}. (b) The… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Architrave — de San Salvatore à Spolète en Italie L architrave, également appelé épistyle par les Anciens, est une partie de l entablement qui porte horizontalement sur les colonnes, dans l architecture antique et les styles qui s en inspirent. Bibliogr …   Wikipédia en Français

  • architravé — architravé, ée (ar chi tra vé, vée) adj. Terme d architecture. Une corniche architravée ou, simplement, une architravée, corniche à laquelle on a ajouté une architrave …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • architrave — (n.) 1560s, from It. architrave, from archi beginning, origin (see ARCHON (Cf. archon)) + trave beam, from L. trabem (nom. trabs) beam, timber, from PIE *treb dwelling (see THORP (Cf. thorp)) …   Etymology dictionary

  • architrave — ARCHITRAVE. sub. fém. Membre d Architecture, qui pose immédiatement sur le chapiteau des colonnes ou des pilastres, et au dessus duquel est la frise …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • architrave — en architecture est comme un sommier de pierre ou de charpenterie qui se met au dessus d un estage pour en continuer des autres en montant, Epistylium …   Thresor de la langue françoyse

  • architrave — ► NOUN 1) (in classical architecture) a main beam resting across the tops of columns. 2) the frame around a doorway or window. ORIGIN French, from Latin trabs a beam …   English terms dictionary

  • architrave — [är′kə trāv΄] n. [Fr < It < L archi , ARCHI + trabs, a beam: see TAVERN] Archit. 1. the lowest part of an entablature, a beam resting directly on the tops, or capitals, of the columns; epistyle: see ENTABLATURE 2. the molding around a… …   English World dictionary

  • Architrave — The architrave (also called epistyle or door frame) is a moulded or ornamental band framing a rectangular opening.cite book last =Ching first =Francis D.K. authorlink = coauthors = title =A Visual Dictionary of Architecture publisher =John Wiley… …   Wikipedia

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”